AEE-14 Une autre preuve qu’elles ne sont pas  faites pour exercer le métier de policier

 - le matricule 728 de la SPVM, Stéfanie Trudeau

 
 

HOMME

D'AUJOURD'HUI

accueil

 

 Les faits

-1- «Rudi Ochietti, Serge Lavoie et Simon Pagé ont fait l'objet d'une arrestation excessivement musclée, le 2 octobre dernier, dans un local d'artistes qu'ils partagent avec d'autres artistes sur la rue Papineau à Montréal. Les images, diffusées par Radio-Canada, ont été largement relayées par les autres médias et les réseaux sociaux. L'enregistrement d'une conversation subséquente de la policière avec ce que l'on croit être un superviseur, également largement diffusé, démontre que celle-ci véhicule de multiples préjugés et un langage grossier à l'endroit, notamment, des artistes, des habitants du Plateau Mont-Royal et des sympathisants du mouvement étudiant du printemps dernier (des «mangeux de marde», «des crottés»). La policière avait décidé d'intervenir lorsque Rudi Ochietti, une bière à la main, était allé ouvrir la porte du local à Simon Pagé qui arrivait avec sa contrebasse, estimant qu'il consommait de l'alcool sur la voie publique. »1

- Matricule 728: les personnes malmenées dans l'attente

 

2- Par pur hasard,  des images du comportement de cette policière ont été enregistrées  et ne laissent aucun doute quant à son caractère inapproprié.  http://www.youtube.com/watch?v=n4sy9HnaZGg&feature=player_embedded

 

3- «Les trois hommes font l'objet de plaintes de voies de fait contre un policier et d'entrave au travail des policiers. MM. Lavoie et Pagé pourraient aussi faire face à des accusations d'intimidation.  M. Ochietti s'est toutefois dit heureux de voir que le directeur du SPVM, Marc Parent, ait fait des excuses publiques, mais il ne se fait pas d'illusions sur le sort qui aurait été réservé à leur cas s'il n'avait pas été médiatisé.  Selon lui, le maintien en poste de cette femme en dépit des multiples plaintes à son endroit démontre clairement l'existence d'un problème systémique au sein du corps policier et d'une culture de protection des policiers entre eux. Il illustre également l'inefficacité du système de surveillance actuel des policiers. « Il faut que la façon dont sont traitées les plaintes change, parce que l'agent 728 sévit de plainte en déontologie en plainte en déontologie depuis 1995 », estime M. Ochietti.

 

-4- Selon Mme Moreau, (un témoin  de l’incident) les policiers rédigeaient des notes préliminaires concernant l'opération. Selon elle, il est clair que les agents, qui étaient réunis en cercle, étaient de mèche pour modifier leur version des faits. Elle affirme avoir entendu la matricule 728 s'adresser à ses collègues pour leur demander d'apporter des changements à leur rapport. 2

 

Commentaire

1- Manifestement cette femme n’est  pas entrée dans la  police pour «protéger et servir » mais pour tabasser des hommes.  Son orientation sexuelle  est sans doute en cause.  Quelle bravoure de la part de cette policière qui, entourée de gros bras, s’en prend à un chétif musicien  et tente de l’étrangler pour lui faire perdre connaissance. Une technique que cette gouine doit  sans doute utiliser  avec ses conquêtes lesbiennes... dans un autre contexte.

2-  Par son attitude tout à fait insensée elle a terni rétroactivement l’image du SPVM, notamment  lors de ses affrontements récents avec le mouvement étudiant et donné des munitions  aux cagoulés en noir qui «se plaignent de la brutalité policière ».

3- Non seulement, Stéfanie Trudeau n’est est pas à ses premières frasques mais sa dernière tentative de falsification  des notes de services de ses collègues  sur l’incident  devrait  amener sa destitution dans les plus brefs délais.

4- Il faudrait demander au ministre de la  Sécurité publique quelles mesures il entend prendre pour que les femmes  qui  prétendent  exercer le métier de policier ne bénéficient plus, à l’avenir, du privilège déraisonnable que leur donne La Loi sur l’accès à l’égalité en emploi  au moment de l’embauche et soient, si malgré tout, elles réussissent les examens aussi bien que certains hommes, confinées aux affaires concernant les problèmes conjugaux  comme il avait été argué au départ pour justifier ce privilège.   

4- Il faudrait aussi demander à  la Première ministre, Pauline Marois, si  elle est en accord avec  la décision  du congédiement de cette policière de la SPVM  qui,  de toute évidence, est incapable de maîtriser ses nerfs notamment lorsqu’elle fait  face à des artistes et à des personnes qui déambulent dans la rue en tapant sur des casseroles

5- Grâce à G. Banville nous avons appris que Laurent Paquin lui a rendu hommage sur http://www.tagtele.com/videos/voir/90852

 

  Addendum  27  septembre 2013

poursuite de 400 000 $ contre le matricule 728

Les citoyens arrêtés par le matricule 728 il y a près d'un an portent plainte au civil, a appris Radio-Canada

Les quatre citoyens arrêtés par la policière Stéfanie Trudeau, connue comme le matricule 728, portent plainte au civil près d'un an après l'intervention musclée, rue Papineau, a appris Radio-Canada.

Ils réclament chacun entre 35 000 $ et 150 000 $ à Stéfanie Trudeau, à son partenaire, Kevin Henry, et au Service de police de Montréal pour préjudices corporels, dommages moraux et atteinte à leurs droits fondamentaux. 

Les plaignants reprochent notamment à Stéfanie Trudeau d'avoir eu recours à une force plus grande que celle nécessaire, d'avoir proféré des menaces à leur endroit et d'avoir violé leurs droits fondamentaux en les arrêtant de façon arbitraire et abusive. Ils l'accusent également d'avoir agi de mauvaise foi et de manière discriminatoire en raison de leur statut social.  Les demandeurs prennent pour preuve la conversation entre Stéfanie Trudeau et ses collègues,   

 enregistrée par erreur, dans laquelle elle injurie les demandeurs, les qualifiant notamment de « carrés rouges », d'« artistes » et de « mangeux d'marde ». Ils indiquent également dans leur requête en Cour supérieure du Québec que des carrés rouges, symbole de la contestation étudiante de 2012, étaient collés dans les fenêtres de leur local et qu'ils étaient visibles de la rue. 

http://actualites.ca.msn.com/grands-titres/poursuite-de-400%C2%A0000%C2%A0dollar-contre-le-matricule-728-2

___

(1) Mis à jour le: 12 octobre 2012 02:58 | par Radio-Canada, www.radio-canada.ca

(2) http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/10/14/matricule-728-temoignage-2-octobre_n_1964653.html?1350217822&utm_hp_ref=canada-quebec