FEC-14  Annette « Coucou 2 » Chavan

 

HOMME

D'AUJOURD'HUI

accueil

 

 Rien ne nous interdit de prendre d’autres exemples inspirants en provenance de l’étranger. Celui-ci nous vient d’Allemagne. La ministre de l’Éducation et de la Recherche de ce pays  a du démissionner parce que l’université Heinrich Heine lui a retiré son diplôme de doctorat parce qu’elle avait copié certaines parties de sa thèse. La Première ministre Angela Merkel a déclaré que c’est à contre cœur qu’elle a accepté la démission de Chavan, considérée comme une de ses proches collaboratrices.1

Commentaire

Il n’y a pas de risque que cela se produise ici. Nos ministres de l’Éducation n’ont pas besoin d’avoir un doctorat, en fait, dans notre société égalitaire tous azimuts, ce serait considéré comme prétentieux de sa part.  Bien plus, s’il fallait, par pur hasard, qu'un ministre de l'Éducation soit détenteur d'un doctorat (sans avoir plagié) nos leaders étudiants et syndicalistes exigeraient que le même diplôme soit accordé à tous les étudiants qui s’inscrivent à l’université dans toutes les matières et «gratuitement ».   

___

(1) Le Soleil 10 février 2013 p. 27