Fd'72 Julie Boulet, pharmacienne de profession, avait été nommée  ministre des Transports et Nathalie Normandeau avait été nommée vice-première ministre par Jean Charest 

 

 

 HOMME

D'AUJOURD'HUI

accueil

 

Julie Boulet

Au départ, on comprend qu’elle  n’avait pas plus les compétences élémentaires pour occuper ce poste que Nicolas Girard pour  présider L’AMT. Par contre, elle était reconnue comme femme en contrôle et surtout comme très loyale au chef.  

  Elle décidait de tout lorsqu’elle dirigeait «son  ministère » et recueillait annuellement son quota de contributions auprès des membres et entreprises à travers la Province parce que son comté n’était pas très riche. Il y a la solidarité sociale et la solidarité géographique.

Nathalie Normandeau

Elle a un bacc. en science politique. Elle a été été nommée ministre des Affaires municipales puis vice-première ministre par Jean Charest.  

Le 8 octobre 2013, elle est visée par le DGE (Directeur général des élections du Québec) pour "financement illégal dans une activité de financement, en octobre 2008, au bénéfice du Parti libéral du Québec (PLQ) et plus spécifiquement de l'ex-vice première ministre Nathalie Normandeau".L'ex-vice-président principal au développement des affaires de Roche, Marc-Yvan Côté, avait admis avoir été impliqué entre 2004 et 2009 dans le financement du cocktail annuel à 1000 $ le billet qu'organisait son ami Bruno Lortie au profit de la ministre des Affaires municipales Nathalie Normandeau.

  Mais voilà que devant la Commission Charbonneau Julie Boulet a  des pertes de mémoire comme le célèbre Toni Milioto tandis que Nathalie Normandeau  se déclare « révoltée » par les firmes de génie qui auraient «magouillé» dans son dos et celui de son ministère» (La Presse 18 juin 2014)

  

  On comprend  mieux maintenant pourquoi Jean Charest a institué un Conseil des ministres paritaire. Il  pouvait nommer plein de femmes qui, non seulement lui obéissaient au doigt et à l'œil, mais qui n'avaient pas de mémoire ou ignoraient complètement que leurs propres ministères se prêtaient à des magouilles.