JP-0  La justice paternaliste

 
 

Homme d'aujourd'hui

accueil

 

 Pendant des années le mouvement féministe s'est plaint de  ce que les tribunaux étaient misogynes et  rendaient décisions qui étaient défavorables aux femmes parce que femmes. Dans l'ensemble, ce mouvement se trompait de cible  car ce sont les textes de lois qui étaient en cause et les juges d'avant les Chartes n'ayant pas encore glissé sur a pente de l'activisme judiciaire se limitaient à appliquer ces textes. Cela dit, même à cette époque, il n'était pas rare que les juges  imposent des peines plus sévères aux hommes qu'aux femmes. Le paternalisme des avocats - qui avaient pour mission de défendre la veuve et l'orphelin-  était aussi partagé par les juges. Aujourd'hui, alors que les femmes ont acquis l'égalité de droits, on constate que la vieille attitude  paternaliste des juges masculins est pourtant  encore de mise. Le paternalisme de la justice se retrouve dans le traitement différentiel des hommes et des femmes dans la plupart des branches du droit. Le  le droit du travail  et le droit public fournissent  de nombreux exemples d'un «penchant», d'un parti pris en faveur des femmes envers les femmes. Nous consacrons cette chronique aux hommes qui désirent témoigner de leur situation  mais également à divers jugements exemplaires.                                           -00000- 

 Les textes non soulignés sont accessibles, sans frais,  sur demande par info@hommedaujourdhui.ca

  JP - 1    Il y a un Droit du travail pour la femme seulement (2007-2008)

 JP -2-  -Quand le Tribunal des droits de la personne dérape pas mal plus que Hérouxville  (décembre 2007)

 JP-3-  Une autre juge sexiste annule deux lois et le gouvernement qui les a adoptées est trop timoré pour en aller en appel-  Voir le post-scriptum ( 9 décembre 2008)

 JP-4-  Trois  beaux cas de justice paternaliste en faveur des femmes mais la FFQ  ne proteste pas, même si elle ne cesse de pourfendre le patriarcat  (mai 2009)

 JP-5- La prison de Maricopa (Nevada) et de Nancy (France) Votre Choix ? Et plaçons les personnes âgées en prison et les prisonniers dans les foyers  (juin 2009)

 JP-6- Hommes et femmes devant la  justice : deux poids ,deux mesures. Rien de nouveau ...en Suisse et... ici ? (septembre 2010)

 JP-7 Le syndrome de la femme battue  =  permission  de conduire en état d’ébriété. Deux policières  =  0 force de l’ordre   (2010)   

  JP-8 Une juge sexiste accorde près d’un quart de million de dollars à 7 femmes qui ont échoué aux examens de sélection pour un emploi d’homme.     

 

 000000

 JP-9  La Cour suprême est dans votre chambre à coucher et ne veut pas en sortir

 JP-10- Un autre bel exemple de justice paternaliste . Le brigadier-général Daniel Ménard et la caporale chef Bianka Langlois  (juillet 2011)