PF-0-LE PRIX DU FÉMINISME

 

                                       Collaboration G.K

 

 HOMME

D'AUJOURD'HUI accueil

 

 

                                                                                                          

Le docteur Knock, un pauvre médecin généraliste, recommande la lecture de ces  Éfémérides (jeu de mots)  pour guérir votre basse pression.  

 

Enfin, dans la foulée de la politique gouvernementale Pour que l’égalité de droit devienne une égalité de fait, en complément aux autres interventions du Ministère, le Fonds québécois d’initiatives sociales s’est engagé à hauteur de 1,2 million de dollars sur trois ans afin de favoriser l’intégration et le maintien en emploi des femmes les plus éloignées du marché du travail. Ainsi, quinze organismes ont reçu, pour une dernière année, une somme de 80 000 $, qui leur était versée depuis deux ans.

http://www.mess.gouv.qc.ca/includes/composants/telecharger.asp?fichier=/publications/pdf/ADMIN_rapport_annuel_2009-2010.pdf&langue=fr Page 86

 

Programme Soutien financier aux mineures enceintes

En vigueur depuis le 1er avril 2007, le programme Soutien financier aux mineures enceintes offre à ces personnes une aide active fondée sur le risque pour la santé et l’intégrité physique de la mère et de l’enfant à naître. Ainsi, les mineures visées par ce programme peuvent bénéficier, en plus d’une aide financière du Ministère, de services de soutien et d’encadrement intensifs, qui sont offerts par les centres locaux de services communautaires et qui peuvent se prolonger au-delà de la durée du programme. L’aide financière est versée à la mineure à partir de la vingtième semaine de grossesse jusqu’à la naissance de l’enfant, car, à ce moment, la nouvelle mère peut présenter une demande aux programmes d’aide financière de dernier recours. Pour l’exercice financier 2009-2010, on dénombre 253 jeunes femmes (195 en 2008-2009) ayant reçu une aide financière dans le cadre de ce programme, pour un coût de 619 546 $ (546 154 $ en 2008-2009). http://emploiquebec.net/publications/pdf/00_imt_femmes_faits-saillants.pdf Page 89 :

 

Les stéréotypes sexuels  Le Conseil ( du Statut de la femme) a confié à Mme Francine Descarries, sociologue à l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF)  et spécialiste de la question, le mandat de réaliser une étude sur les stéréotypes sexuels. Intitulée Rose et bleu : stéréotypes sexuels et construction sociale du féminin et du masculin, cette étude répond à une des actions de la  politique gouvernementale Pour que l’égalité de droit devienne une égalité de fait, en contribuant à l’élargissement  de nos connaissances tant sur la manifestation que sur les effets des stéréotypes sexuels.  L’étude examine l’incidence des stéréotypes sexuels sur les rapports de sexe ainsi que dans divers aspects de  la vie quotidienne. Elle a mis en évidence les effets de la socialisation différenciée des garçons et des filles sur la  transmission et l’acquisition des stéréotypes sexuels. Elle a permis de constater que les stratégies de luttes aux  stéréotypes sexuels les plus pertinentes sont celles qui suscitent une prise de conscience de l’arbitraire et des  limites imposées aux femmes et aux hommes par la division sociale des sexes, en même temps qu’elles promeuvent  des attitudes et des comportements non sexistes.  . http://www.csf.gouv.qc.ca/modules/fichierspublications/fichier-36-1238.pdf  Page 18