UCL -21«The Lost empire of Atlantis ».

                                              Gavin Mensies                                                                                                                                                                                     collaboration A. Nantel

 

HOMME

D'AUJOURD'HUI

accueil

 

 

Écrire un livre sur une légende, sans verser dans la fabulation la plus complète, n’est pas chose facile. Et encore plus lorsqu’il s’agit de l’une des plus vieilles histoires de l’humanité et bizarrement, une des mieux connues encore de nos jours. Platon en parlait au troisième siècle av. J.-C. et tout récemment en 2001 Disney en faisait une production à grand déploiement. Il s’agit ici de la légende mythique de l’Atlantide, une ile engloutie, une civilisation disparue.

Dans son livre « The Lost Empire of Atlantis “ Gaven Menzies nous entraine à la découverte de la civilisation minoenne et de l’Atlantide. Cette civilisation encore peu connue de nos jours a gravité autour des iles voisines de Crète et de Thera  (Santori ) de 2700 à 1200 av. J.-C., soit à l’âge du Bronze. Étant des insulaires, les Minoens se dotent d’une puissante flotte de guerre et de commerce et occupent rapidement un espace commercial prédominant en Méditerranée.

Une gigantesque fresque illustrant le retour de la flotte minoenne à son port d’attache est découverte dans les ruines d’un palais minoen.. Et c’est à partir de cette fresque que l’ auteur  établit la forme des navires, leur tonnage et leur grande facilité à naviguer même en haute mer.  Peu de temps après, il entend parler du naufrage en 1305 av. J.-C. d’un de ces navires dont   l’épave a été retrouvée par hasard en 1982. Pour Menzies, cette découverte est déterminante. La cargaison de ce navire (cuivre, étain, or et argent, corne d’éléphant, ébène, etc.) lui permet de repérer la provenance de ces marchandises. On découvre alors la puissance et l’incroyable étendue de l’empire minoen. Faisant valoir leurs vastes connaissances dans le domaine des arts, de l’architecture, de l’astronomie et des sciences en général, ce peuple minoen a su faire rayonner une grande civilisation transmise avec le temps jusqu’aux Grecs. 

Et qu’est-il advenu de cet empire? En 1450 av. J.-C.,une puissante éruption volcanique pulvérise l’ile de Santori,  pour ensuite déchainer un gigantesque tsunami qui ravage en quelques minutes l’ile de Crète, détruisant tout sur son passage, la flotte, les installations portuaires, les villes et les palais. La population minoenne ne put jamais se remettre de cette catastrophe. Son influence chuta rapidement et l’empire minoen disparut dans la nuit des temps. De là, la légende de l’Atlantide.

Ce livre sort vraiment de l’ordinaire tant par sa facture que par son contenu. Ayant été vingt ans officier de la marine britannique, Gaven Menzies se sert à juste titre de ses connaissances de la navigation pour traiter son sujet. D'ailleurs, sa démarche tient plus à celle d’un explorateur que d’un historien. Regroupant minutieusement toutes les informations provenant de la littérature, des fouilles archéologiques, des recherches géologiques et même avec l’aide de l’ADN, l’auteur trace un tableau vivant de l’histoire la plus plausible de cette légendaire civilisation, une aventure aussi trépidante par moment que celle d’Indiana Jones.

Harper Cllins Publishers, 2011.

374 pages.