UCL-32 SUR LA LIGNE DE FEU

            Jean-François Lépine      

                                                                    Collaboration  A. Nantel

 

 

 HOMME

D'AUJOURD'HUI

accueil

 

                   

Pour tous ceux qui ont connu les années 80 et 90, ce livre est tout simplement un pur délice. Impossible de le mettre de côté. Pour les autres, sa lecture permet de mieux comprendre des évènements qui ont modifié la face du monde. 

Jean-François Lépine, journaliste, correspondant et globe-trotter bien connu, nous fait entrer au cœur de situations inoubliables en tant qu’observateur averti de la scène internationale. Dès 1980, son séjour prolongé en Chine lui a permis d’être un des premiers à décrire soigneusement les premiers pas d’un géant appelé à devenir une des plus grandes puissances mondiales. Son intrépidité l’amène aussi à la première loge d’un coup d’État occasionné par l’assassinat de la première ministre de l’Inde, Indira Gandhi. Toujours en Asie, il ratisse le Cambodge à la recherche des Khemrs rouges et séjourne aux Philippines pour assurer la couverture médiatique de la chute du Président Marcos.

En 1986, on le retrouve à Paris, ville sous tension marquée par une vague d’attentats. De son poste d’observation, il surveille tout ce qui se passe dans une Europe en pleine effervescence. Par exemple en Pologne où Lech Valesa ébranle la forteresse soviétique. Ou encore la chute du mur de Berlin conduisant à la fusion des deux Allemagnes et ouvrant la porte à l’Europe Unie. Profitant de sa situation, il surveille aussi ce qui se passe au Moyen-Orient. Aucun évènement ne lui échappe, que ce soit le conflit Iran-Irak, la mort de Khomeiny ou le gâchis syro-libanais. Et la libération de Mandela l’amène aussi en Afrique du Sud.

En tant que correspondant à l’étranger de Radio-Canada, Jean-François Lépine a su relater à merveille les grands évènements de la scène internationale qui ont façonné d’une certaine façon le XXIe siècle présent. Son livre permet aussi de mieux comprendre son questionnement constant sur les motivations, les raisons profondes qui sont à la base de ces circonstances. On constate à quel point il s’intéresse aux détails de la vie quotidienne des personnes rencontrées, soit officiellement ou dans la rue. Son regard sur chaque situation cherche mettre en évidence leur caractère spécifique plutôt que leur aspect sensationnel. Il ne tarit pas d’anecdotes et d’observations de scènes pittoresques et parfois même parfaitement surréalistes, tel qu’en témoignent les funérailles de Khomeiny qu’il raconte en détail.

De retour à Montréal en 1990, il se voit confier la direction et l’animation de grandes émissions à caractère international tel que le Point, Zone libre et, en bout de piste, Une heure sur terre. Pendant une vingtaine d’années, cet analyste hors pair et excellent vulgarisateur tient la barre d’une main de maitre, et jette un puissant éclairage sur ce monde fascinant et trop souvent mouvementé. Toute cette programmation a connu un immense succès, permettant à une foule d’auditeurs de mieux suivre l’actualité internationale et de s’ouvrir sur le monde, mission qu’il s’était donnée dès le début de sa carrière.

Le style limpide et concis de son écriture, un peu comme dans un reportage, rend la lecture de ce livre très agréable. Après avoir suivi Jean-François Lépine tout au long de sa riche carrière, on en sort avec un regard différent et enrichi sur ce qui a animé le monde pendant une quarantaine d’années. Son départ récent des ondes à laisser un vide derrière lui que Radio-Canada n’a pas su combler ni prévoir la relève. L’état de la planète ne semble plus être une priorité. 

 

Jean-François Lépine, Les éditions Libre Expression, 2014, 443 pages.